Ca glisse, au pays des merveilles...

Publié le par Carole

Les XXI° Jeux Olympiques d'hiver débutent dans 4 mois 1/2, 135 jours exactement.  Les choses se précisent, deviennent de plus en plus réelles :

  •  En août, la "Canada Line" - ligne de métro rejoignant le centre-ville à l'aéroport créée pour l'occasion - a été inaugurée,
  • Le Superstore olympique ouvre ces portes demain (et j'y serai avec mon joli uniforme...),
  • Le relai de la Torche commence le 30 octobre à Victoria (Vancouver Island) etc.

Le temps est donc venu pour moi de commencer une petite série d'articles sur les Jeux (Allez, vous saviez bien que ça allait arriver, non?!) vous présentant les différents sites olympiques de compétition et d'essayer de parfaire votre connaissance des sports représentés aux Jeux d'hiver 2010.
Sachez pour commencer que les sites de compétions sont au nombre de 9: et situé à Vancouver, Whistler, West Vancouver et Richmond.

LE SITE



J'ai donc décidé de commncer par vous présenter le "Whistler Sliding Center".
En effet, il y a quelques semaines, lors d'une balade à Whistler, j'ai eu la possibilté de visiter le Centre Olympique de Glisse, site où se dérouleront les compétitions de bobsleigh, luge et skeleton.
Le centre est prévu pour accueillir 12000 spectateurs qui assisteront à 8 différentes compétitions (3 pour le bob, 3 pour la luge et 2 pour le skeleton) et par conséquent à 24 médailles.

La piste s'étend sur 1450m. La vitesse peut atteindre jusqu'à 150km/h pour les lugeurs.







LES SPORTS

Les trois épreuves olympiques de glisse sont le bobsleigh, la luge et le skeleton. Toutes trois sont nées de l’idée d’utiliser un traîneau ou toboggan – une plateforme en bois légère et étroite sur patins – pour glisser sur la neige ou la glace. En hiver, l’utilisation d’un traîneau pour se déplacer et s’amuser remonte à environ 700 ans.

 

BOBSLEIGH

L’idée de dévaler une piste abrupte et sinueuse en traîneau a vu le jour, il y a environ 150 ans lorsque des touristes britanniques ont commencé à faire du toboggan sur les routes enneigées des Alpes, au milieu du 19e siècle.

Le bobsleigh à quatre (hommes) faisait partie du programme des premiers Jeux olympiques d’hiver tenus en 1924 à Chamonix en France. Le bobsleigh à deux (hommes) est devenu un sport olympique en 1932. Les compétitions olympiques féminines de bobsleigh ont été présentées pour la première fois en 2002, pendant des Jeux olympiques d’hiver à Salt Lake City.

 

Pour prendre leur élan, les compétiteurs poussent le bobsleigh aussi rapidement que possible sur une distance de 50 m, puis ils sautent dedans, les pieds devant. Installé en position assise, le pilote dirige la descente et, à la fin de la course, un freineur immobilise le traîneau.

 

Les trois épreuves olympiques de bobsleigh sont : le bobsleigh à deux et le bobsleigh à quatre pour hommes, et le bobsleigh à deux pour femmes.

 



 

LUGE

En luge, les compétiteurs s’assoient sur leur traîneau puis s’élancent au signal de départ. Après s’être élancés, les lugeurs utilisent des gants à pointes sur la glace pour prendre un élan avant de se coucher sur le dos, les pieds allongés devant eux et la tête vers l’arrière pour atteindre la forme la plus aérodynamique possible. Les lugeurs pilotent leur luge en bougeant légèrement les jambes et les épaules. Pour freiner, ils s’assoient, baissent les jambes et tirent sur les patins du traîneau.

Il existe deux épreuves olympiques individuelles ou « simples » de luge, une pour les hommes et l’autre pour les femmes ainsi qu’une épreuve « double » conçue pour des équipes de deux lugeurs.

 

SKELETON

Le skeleton tient son nom de la luge que les coureurs utilisent. À l’origine en métal, cette luge est aujourd’hui fabriquée en fibre de verre et en métal et ressemble un peu au squelette humain.

Pour commencer la course, le coureur saisit les poignées situées de chaque côté de la luge, court le plus rapidement possible sur une distance d’environ 50 mètres, puis s’allonge tête première sur le traîneau. Couchés sur le ventre, les coureurs dirigent le traîneau en déplaçant très légèrement leur corps.
Comme pour les autres sports de glisse, tels que le bobsleigh et la luge, le départ est crucial en skeleton, car un dixième de seconde d’avance au départ peut devenir un avantage de trois dixièmes de seconde à l’arrivée.

Il existe deux épreuves olympiques individuelles de skeleton, une pour les hommes et l’autre pour les femmes.

Donc pour résumer: le Bob dans un traineau, la Luge les pieds en avant et le Skeleton la tête la première.

Bon voilà, maintenant vous êtes familiarisés avec les Sports de Glisse de Vancouver 2010. A bientot, pour un nouveau site et de nouveaux sports...

Commenter cet article