Joli Coquelicot

Publié le par Carole

Les jours fériés en France et au Canada sont très différents; ils sont même parfois différents entre 2 provincs canadiennes! Cependant, certains sont identiques: Noël, jour de l'an... et le 11 novembre. Sauf qu'ici ce n'est pas une célébration pour la fin d'une guerre tombée dans l'oubli où très peu d'anciens combattants sont encore de ce monde, Faut dire c'est que ça fait 96 ans que l'archiduc François Ferdinand s'est fait assassiné. Alors je peux comprendre que des personnes moins adeptes d'histoires en fassent peu de cas.

http://lesdebrouillards.tv/wp-content/uploads/2009/11/mathieu_jourdusouvenir.jpg

 Au Canada, on ne célèbre pas la fin de la guerre des tranchées, de la guerre des poilus. Non ce jour est celui du Souvenir! Souvenir pour tous les hommes tombés au combat et ce dans quelque guerre que ce soit. C'est une journée en hommage au courage d'hommes partis se battre très loin de chez eux pour sauver le futur de gens qu'ils ne connaissaient pas, et au XXème siècle, ces Canadiens sont venus à 2 reprises le sauver notre futur à nous, à moi Française expatriée dans ce pays.

Ici pas de célébration poussiéreuse, mais juste un sentiment de communion, et de solidarité envers des personnes partant risquer leur vie. Et tout le monde s'y met... même avant les matches de Hockey, ils font une petite cérémonie!

A cette occasion, l'emblème de tout le pays n'est plus la feuille d'érable. Pour quelques jours, les Canadiens arborent une fleur de coquelicot au revers de leur veste. Pourquoi le coquelicot ? En raison d'un poème écrit en 1915 (en nous revoilà ches les Poilus) par un officier canadien en observant les coquelicots sauvages poussant sur la tombe de son ami mort au combat.

 

In Flanders Fields the poppies blow
Between the crosses row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly
Scarce heard amid the guns below.

We are the Dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved, and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
 To you from failing hands we throw
The torch; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

John MacRae 1872 Canada - 1917 France


Au champ d'honneur, les coquelicots
Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix; et dans l'espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers.
Nous sommes morts,
Nous qui songions la veille encor'
À nos parents, à nos amis,
C'est nous qui reposons ici,
Au champ d'honneur.
À vous jeunes désabusés,
À vous de porter l'oriflamme
Et de garder au fond de l'âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d'honneur.
 

(adaptation française)

 

Alors oui, je porte moi aussi une fleur de coquelicot au-dessus du coeur car je jouis aujourd'hui d'une grande liberté et c'est grâce notamment à ces hommes venus du Canada, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Afrique et d'ailleurs, venus s'embourber dans nos tranchées en 1914 ou dans le maquis quelques années.

Alors souvenons-nous ! Remember !

 

 PS: ce serait quand même bien qu'ils revoient leur système d'attache... ça fait 4 fois que je le perds mon joli coquelicot !!

Publié dans O Canada

Commenter cet article

CaroleBC 29/11/2010 06:37



Merci pour vos commentaires. C'est en effet une fête/histoire qui me tient à coeur. J'aime voir comment des symboles ont pu perdurer si longtemps et rester si présents dans la conscience
collective.



Chocoralie 28/11/2010 22:58



Tres bel article! Je suis ravie de voir que la fleur de coquelicot a passe nos frontieres...



Véronique à Vancouver 23/11/2010 00:55



C'est vrai qu'ici le 11 novembre est bien plus célébré, j'aime beaucoup voir les gens avec leur coquelicot partout dans la rue, jeunes, vieux... Joli poème aussi, je ne le connaissais pas, merci
de nous instruire!