Entre 2 ...

Publié le par Carole

Pendant le mois de juin, j'ai été partagée par des émotions bien diverses:

- Tout d'abord, l'excitation du voyage en France, si proche. Revoir enfin les amis, la famille que l'on a pas vue depuis si longtemps

- Ensuite, la tristesse de voir partir des amis loin de Vancouver. Et oui quelquefois, Vancouver est une ville de passage, de long passage en l'occurence car les concernés auront posé leurs valises pendant quelques années à Vancouver avant de repartir à l'aventure.

 

10838_185430938087_803458087_2896712_2061507_s.jpg

Certes Raph et Julie seront toujours au Canada, et Toronto n'est pas si loin; Et puis après tout, même si on a déjà dû dire bye bye à Raphaël, on garde sa Julie pendant quelques semaines supplémentaires. Joss "le Bogoss", lui, a jeté son dévolu sur un destination lus lointaine, l'hémisphère sud... Mais Buenos Aires est une belle destination de vacances... Attends-toi à nous voir débarquer señor Joss!

Alors tout le mois de juin, on s'est retrouvé pour des soirées d'aaniversaire, de pique-nique sur la plage plus ou moins improvisés histoire de profiter de leur présence et du soleil qui pointe son nez avant le vrai aurevoir.

 

 

Et entretemps, faire, défaire, refaire sa valise dans sa tête et en vrai. S'assurer qu'on a pensé à tout: le passeport, les billets de trains... On a déjà l'esprit un peu ailleurs. On s'imagine déjà les retrouvailles, les promenades dans les vieilles rues de la Capitale ou sur les dunes de Bretagne, les petits verres de rosé en terrasse... Oui la tête déjà partie: "are we the 24th yet???"

 

Deux sentiments opposés qui ont rythmé ce mois d'attente, et finalement, le 24 est arrivé, les aurevoirs (pas les adieux) ont été faits, le sac est prêt. Direction l'aéroport, direction la France!

Publié dans Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article