Bouillon de Culture

Publié le par CaroleBC

Ce week-end a été l'occasion de retrouver le chemin des "théâtres". En effet, en ce moment, j'ai des envies de culture, surtout cinématographique d'ailleurs. Je ne sais pas si c'est l'approche des oscars qui me fait cet effet là, mais la liste des films qui me font envie s'allonge après une disette de plusieurs mois:

- King's Speech

- Black Swan

- Barney's version

- True Grit

- Another Year

Je ne les verrai sûrement pas tous, je vais devoir faire des impasses mais je vais tenter de faire le maximum. Et j'ai commencé en beauté samedi soir avec le talentueux et charmant Colin Firth en roi George VI.

gallery-008-lg.jpg

Geoffrey Rush, Colin Firth et Helena Bonham Carter

dans le Discours du Roi 

 

Comment voulez-vous que je n'aime pas?? une petite histoire dans la grande Histoire, une période (l'entre-2-guerres) que j'aime particulièrement, un roi d'Angleterre (en plus y'avait promo 3 rois pour le prix d'1, et une future reine en prime!), et puis, et puis Colin Firth !

En plus, regarder Colin jouer, l'écouter parler a toujours été un très grand bonheur, sa présence, son charme, son accent... OH MY GOD. Et voilà qu'il nous joue un personnage avec des problèmes d'élocution justement. Ah mais oui, mais NON quoi ! Je ne vais pas pouvoir me laisser bercer par sa voix, moi ! Mais finalement, certes j'ai été privée de cette aspect là, mais que c'était touchant de le voir se battre pour prononcer certains mots; A ses côtés Geoffrey Rush  et Helena Bonham Carter étaient également irréprochables. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont tous les 3 nominés aux Oscars !

 

Ce dimanche, j'avais rendez-vous avec un autre art, un autre théâtre. En effet, je suis allé voir un concert de musique classique. Catherine, une amie, jouait avec son orchestre symphonique. L'occasion de retourner écouter du classique et de découvrir l'Orphéum. Ils ont joué 3 pièces: une de Mme Legatt, compositeur contemporaine locale, une de Rachmaninov et une de Tchaïkovsky.

Décidément, je n'aime pas trop la musique classique contemporaine; je préfère les 'vraies' symphonies classiques J'ai donc pris plus d eplaisir avec les 2 derniers morceaux. La pianiste accompagnant l'orchestre pour le Rachmaninov, était impressionnante du haut de ses 17 ans ! J'ai passé une belle soirée à observer ces musiciens, suivre leur dynamique et me laisser bercer par leur mélodie.

 

Merci à messieurs et mesdames les artistes pour ce joli week-end culturel 1

Publié dans Humeur

Commenter cet article

Aurélie 16/02/2011 20:35



Je te rejoins pour Le Discours d'un Roi : quel film magnifique! Merci de ta visite et de ton ajout!



CaroleBC 18/02/2011 06:39



J'ai l'impression qu'on n'est pas les seules à avoir apprécier et tant mieux !


espérons que les acteurs seront récompensés