A Paris en vélo...

Publié le par Carole

Me voilà de retour en France après 15 mois. D’abord Paris, puis Lille, puis la Bretagne. Les aléas logistiques en ont décidé ainsi. Les premiers jours à la Capitale sont chargés de plusieurs retrouvailles autour d’un resto, d’un pique-nique ou d’un verre avec les amis.

 

De longs mois ont passé et pourtant, tout semble si simple, comme si on s’était vus il n’y pas si longtemps que ça finalement. Mais malgré tout, sur mon vélib, j’ai ressenti cette impression étrange que cette belle ville que je parcourais de la meilleure façon n’était plus mienne. Un peu comme si j’étais devenue une touriste dans cette cité où j’ai vécu de nombreuses années, une touriste VIP, qui sait exactement où aller et ce qu’elle veut voir.

Alors certains jours, j’ai vraiment fait la touriste, avec un programme de touriste : Notre-Dame, île de la Cité, île St-Louis, visite obligatoire au « Pays de Poche », petite boutique près de St-Michel. Puis probablement l’un de mes endroits préférés à Paname => La Place Carrée ! puis longer le Louvre, la Pyramide, les Tuileries, la Concorde… et pour finir passer près des Invalides. Le lendemain, encore un top 3 : le musée Rodin ou plutôt le Jardin du musée Rodin. Ah le bonheur de se promener, de se reposer sur un banc ou une chaise longue et lire à l’ombre du Penseur ou des Bourgeois de Calais… Puis retourner dans un quartier plus populaire où on a vécu quelques années, boire une bière à une terrasse où on n’avait jamais pris le temps de s’arrêter. C’est aussi ça la vie de touriste!

P1050913.JPG

Et bien sûr le plaisir quand on est hébergée dans le 15°, c’est de passer devant la Tour Eiffel très régulièrement… et quelle est belle et imposante cette grande Dame !

Ah Une vrai touriste sur son Vélib’ je vous dis !!

J’ai également découvert un mode de transport parisien dont j’ignorais l’existence : le Voguéo. Petit bateau qui fait la navette sur l’est de la Seine entre Gare d’Austerlitz et Charenton. Ce n’est pas le coin le plus joli à parcourir en bateau car il y a plus d’usine que de bâtiments historiques mais cette petite traversée est bien agréable malgré tout et tellement mois stressante que le métro.

Je n’ai pas redécouvert cette ville mais j’en ai regoûté certains aspects que j’avais mis de côté, retrouvé les coins où j’aimais flâner, les petites boutiques, les bâtiments qui débordent d’histoire, d’intrigues, de culture...

A Paris en vélo, on ne dépasse peut-être pas les autos… mais on se détend, et on a le temps d’observer les beautés qui nous entourent.

 

P1050875.JPG

Publié dans Voyage Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

muriel 01/09/2010 11:11



Retourner sur ses pas avec un regard nouveau c'est quand même sacrement bien! Très bel article qui permet de redecouvir un peu ce Paris qu'on ne voit plus quand on est pris dans le
tourbillon du métro-boulot-dodo, si cliché et pourtant vrai!


Ca m'a fait super plaisir de te voir et de découvrir vogueo avec toi! A bientot